Pour découvrir Sainte Marie et ses multiples facettes, Sainte Marie Lodge propose plus de vingt excursions plus belles les unes que les autres, toujours accompagnées d’un guide ou d’un chauffeur.
Avec le bateau, les sorties « baleines », la pêche à la traîne, au popper ou au fusil sous marin, des excursions d’une ou plusieurs journées autour de l’île, ou sur la côte Est de Madagascar, magique et époustouflante !
A pied, en VTT, en quad, en 4×4, des escapades en tous genres aux quatre coins de l’île, pour découvrir des endroits magnifiques, ainsi que la faune et la flore endémiques de l’île… Une véritable expérience sensorielle …
De quoi passer jusqu’à quinze jours sans s’ennuyer une seconde !

LA COCOTERAIE

Rien que de la route qui luit sous le soleil. Deux ou trois montées qui vous obligeront parfois à mettre pied à terre si vous êtes à vélo, mais une agréable promenade ; en longeant les criques en bord de mer vous traverserez de charmants villages. Leurs habitants vous proposeront de la cannelle ou du poivre vert, certaines femmes vous inciteront peut être à vous faire la coiffure en tresses ou vous habiller de paréos. Arrivée sur la plage de la Cocoteraie pour une baignade sur une plage de rêve avant le retour vers l’hôtel.

Durée : ½ journée

En4x4quad vtt-îlesaintemarie-madagascar-1

L’ÎLE AUX NATTES (NOSY NATO)

Départ 7h30. Une Excursion d’Anivorano vers le sud pour l’Ile aux nattes : la journée entière pour découvrir cette petite île dans sa totalité, en s’arrêtant au passage un petite heure à Ambodifotatra, le chef-lieu de Sainte Marie. Après une petite traversée en pirogue, découverte pédestre de l’île aux Nattes : les lémuriens en liberté, les orchidées violettes extrêmement rares et des plages paradisiaques. Une petite marche vous conduit à un lagon qui rend la couleur de la mer turquoise comme sur une carte postale, et une baignade à la pointe sud de l’île dans un lagon extraordinaire avant de pique-niquer ou prendre un repas .

Durée : Une journée

En4x4quad vtt-îlesaintemarie-madagascar-2

LE CIRCUIT REINE BETY

En 4×4, vous « descendez » en ville, à Ambodifotatra. Après une visite du marché aux légumes, des boutiques artisanales, vous découvrirez la plus ancienne des églises catholiques de Madagascar, toute de blanc et rouge vêtue.
Vous continuerez ce parcours historique à l’île aux forbans en traversant la baie des Pirates en pirogue, au milieu de mangroves quand la mer est haute. A partir de 1685, pirates, forbans, flibustes et autres boucaniers en font un repère protégé. Ils attaquent les bateaux venant de l’Inde et font de Sainte-Mariel’île de tous les corsaires. De grands noms de la piraterie côtoieront donc cette île tels que les Français Plentain, la Buse, l’Américain Thomas Tew et surtout l’Anglais Thomas White qui semble, presque sans aucun doute, le père du premier roi betsimisaraka de l’île, qui enfantera par la suite la reine Bety, reine la plus célèbre de Sainte-Marie.
Le cimetière des pirates conserve pieusement la mémoire de ces ancêtres flibustiers qui de la mer avaient fait leur royaume. Cette ballade se finit par un piquenique sur les plages du Sud, ou un repas dans des nombreux hôtels ou restaurants du sud.

Durée : Une journée , en VTT pour cyclistes entraînes.

En4x4quad vtt-îlesaintemarie-madagascar-3

CLIPPER BAY, ET LA BAIE D’AMPANIHY

Par une piste traversante de l’Ouest à l’Est aux paysages variés, vous arrivez au grand village du centre de l’île, Sahasifra, reconnaissable à une sculpture blanche à la forme de Madagascar à l’entrée du village.
Après avoir bifurqué à cet endroit, vous arriverez après un sentier feuillu et une belle cocoteraie sur Clipper Bay, étirée sur 5 kms de sable le long d’un lagon de paradis.
De là, après une baignade dans l’océan indien vert turquoise et éventuellement une pêche au « tek tek », vous repartez vers Sahasifra, puis le village d’Anafiafa et le restaurant de Louise, le Paradis d’Ampanihy. Louise vous y cuisine le crabe de mangrove et le poulet sauce coco à la perfection.
Avant ou après le repas, promenade en pirogue, dans la mangrove de la baie d’Ampanihy, ce bras de mi-mer, mi-rivière, où les crevettes abondent entre les racines des palétuviers.
Sur le chemin du retour, une jolie baignade vous attend, dans l’eau douce de la cascade d’Ankiriry.

Durée : Une journée ; en VTT pour cyclistes entrainés.

En4x4quad vtt-îlesaintemarie-madagascar-4

LES PISCINES NATURELLES

Ecumantes en chromies vertes, bleues, blanches et grises !
Ce sont les Piscines Naturelles près du village d’Ambodirano qui vous cueillent le regard, à la pointe nord de Sainte Marie, au bout d’une belle piste d’argile rouge.
Le fady (interdit) de ce lieu sacré, poser les pieds dans l’eau avec ses chaussures mais une fois ôtées, vous pourrez jeter des pièces dans l’une des piscines pour faire un vœu, ou vous baigner le long de ces plages immenses protégées par une barrière granitique.
Une gargotte sur la plage, Chez Emile, vous servira une des meilleures langouste de l’île, face à la houle de l’océan.
Après le repas, une ballade d’une demi-heure vous mènera au beau point de vue sur la grande plage de l’Est … 15 km de sable !
Pour les adeptes du bodyboard, la dernière piscine vous donnera les plaisirs de la
glisse.

Durée : Une journée

en4x4quad vtt-îlesaintemarie-madagascar-5

Photo 9

CIRCUIT TRAVERSANT EST / OUEST

Un départ vers 8h00 pour éviter les grandes chaleurs et vous voici partis sur un chemin au détour du puits du village pour la traversée d’Ouest en Est de l’île. Des arbres «grésillia», une plaine de raphias, du manioc, du lingoza (graine rouge et noire), des plantes qui soignent les blessures, le fruit de la fougère Tsitrapanga qui sert pour les soupes chinoises et de nombreuses autres espèces végétales et florales que vous découvrirez au fur et à mesure de votre marche. Après avoir traversé des rizières, puis le barrage, la marche se déroule en forêt primaire «Añalan-Janhan» où les eucalyptus donnent le ton, les pas se font dans d’étroites sentes où vous découvrirez également ce drôle d’oiseau, le drongo noir avec sa queue fourchue et sa houpette ou des papillons multicolores.
Bien d’autres découvertes avec cette escapade puisque le palissandre se dévoile au bord d’un sentier de sable ou le « Penjy », sorte de longues tiges, fibres végétales qui servent à tresser des nattes ainsi que d’autres objets artisanaux. Nous arrivons sur la mer où la baignade vous attend ou bien la pêche aux tek-tek, délicieux petits coquillages (comme les tellines) que vous dégusterez le soir à l’apéritif. Le retour de la côte Est se fait par 4×4 après le pique-nique ou le repas sur place.

Durée : la journée, env. 3h00 de marche

Difficulté : Facile.

randonnéespédestres-îlesaintemarie-madagascar-1

LE LAC NOIR

Dans la foulée de la traversée Est/Ouest, nous traversons le village d’Ambohidena, sa vanille et son exploitation de l’eucalyptus et de la quinine, puis la fôret primaire d’Ambohidena, ses orchidées et ses multiples espèces botaniques endémiques. Puis de lagunes en dunes de sable, nous rejoignons le Lac Noir, lieu « fadi », sacré pour la population environnante. Sarcelles et canards sauvages, ambiance irréelle et sentiments de bout du monde…

Durée : la journée, env. 4h00 de marche

Difficulté : Facile.

randonnéespédestres-îlesaintemarie-madagascar-2

LES CRIQUES SAUVAGES DU NORD

Tôt le matin, on part durant 3/4 d’heure vers le Nord en 4×4 pour arriver au départ de la randonnée. Deux arrêts sur ce parcours pour des points de vue superbes.
Ensuite, c’est la marche de criques en criques pour découvrir un paysage surnaturel ; des langues de sable blond, une mer vert translucide, un décor digne de la Bretagne et quelques coraux, porcelaines, coquillages et petits poissons pour agrémenter la randonnée. Entre plage et terre, la vanille, des arbres du voyageurs, le roi des oiseaux tout noir dont la tête est surmontée d’une aigrette, le chant du coucou, vous finirez sur une dune pour pique-niquer, vous baigner et vous rincer dans l’eau de la rivière qui vient mourir dans la mer. Retour au coucher du soleil.

Durée : la journée, env. 5h00 de marche

Difficulté : Facile.

MANOMPANA, LA GRANDE CASCADE : UNE INCURSION SUR LA GRANDE TERRE

Départ 6h30. La traversée en bateau se fait en 45 minutes. Arrivés sur la plage, un guide vous mènera à la grande cascade qui est en fait au nombre de trois. Nous pouvons l’apercevoir de Sainte-Marie. Une heure de pirogue pour remonter la rivière Manompana qui veut dire « les deux à la fois » selon une légende. Puis ce sont trois heures de marche, dénivelés faciles avec quelques réelles difficultés si la pluie a détrempé le parcours car nous traversons des zones de rizières importantes où nous en avons jusqu’aux genoux. Autres passages délicats, la traversée des rivières font de cette marche, une véritable aventure qui ressemble à une expédition dans la jungle.
Cette marche est plus simple en été. Mais le paysage est magnifique, la découverte de différentes essences de bois, et des plus rares comme le bois de rose ou le palissandre, des oreilles d’éléphant, des vintanos, des palmiers multipliants, des ravenalas (l’arbre du voyageur) simples ou rares dont la différence se voit au tronc.
Des oiseaux, martin-pêcheur, tisserand, hirondelle, épervier, sont à percevoir ou à entendre comme les crécelles. Durant cette escapade, avec un peu de chance de lémuriens, des Makis dont on aperçoit les traces de passage sur les bambous qui ont été dévorés … Puis nous arrivons à la première cascade où nous faisons soit un arrêt pour déjeuner, soit une courte pause pour repartir pendant 3/4 d’heure à la découverte des deux cascades suivantes. La dernière, une possibilité de se baigner récompense tous les efforts…
Nous redescendons en deux heures puis une heure de pirogue en suivantla mangrove pour atteindre Manompana. et repartir pour Sainte-Marie en bateau.

Durée : Une journée, 4 à 5 heures de marche

Difficulté : Facile ou quelques petites difficultés, selon la méteo.

randonnéespédestres-îlesaintemarie-madagascar-4

SAFARI BALEINES

Ce sont 2000 à 3000 baleines à bosse qui parviennent à Sainte-Marie tous les ans.à Eden Bé Guest House, nous pouvons souvent les observer de la plage.
Pour les voir de très près, notre bateau est toujours prêt pour rejoindre les baleines dès qu’elles apparaissent. Après notre pilote vous en approchera pour un souvenir inoubliable et parcourera avec vous quelques miles pour en découvrir d’autres. Une expérience inoubliable !
Durée : deux à trois heures

enbateau-îlesaintemarie-madagascar-1

LA COCOTERAIE : SNORKELING ET BAIGNADE

Une ballade entre ciel et mer vers le Nord de l’île qui vous mène à la Cocoteraie, plage avec une grande langue de sable blond. Ce lieu est entouré de criques sauvages noyées dans un écrin de verdure, et bordées par des flots bleus et de l’écume blanche. Cette sortie vous permettra peut-être de dénicher l’épave d’un bateau à proximité, aujourd’hui, tous sont à sa recherche. Mais c’est aussi l’occasion de plonger auprès de patates pour admirer les poissons bicolores ou rayés. Une belle baignade, puis une dernière activité au retour, une pêche à la traîne, thons, bonites, carangues et baracudas sont souvent au rendez-vous.

Durée : Une demi-journée

enbateau-îlesaintemarie-madagascar-2

LA POINTE A LARREE : UNE INCURSION SUR LA GRANDE TERRE

Départ 7h30. La traversée se fait en 20 minutes avec les dauphins au rendez-vous suivant les périodes. 7km séparent Anivorano de la Pointe à Larrée et vous passez une demi-journée sur une plage déserte sous les filaos baignés de soleil.
Le sable blanc et fin vous accompagnera pour une balade vers le petit village voisin.

QUAND LE PASSAGE ENTRE MER ET RIVIÈRE EST POSSIBLE
L’embouchure de la rivière Antsikara sur la plage de la Pointe à Larrée n’est pas toujours praticable pour le bateau. Mais à chaque fois que nous pouvons emprunter le passage, vous découvrirez les rives de ce magnifique endroit. Une mer carte postale pour un bain superbe.
Pour rentrer, nous traversons le canal de Sainte Marie vers la baie de Loukintsy, puis remontons doucement la côte vers l’hôtel, le temps d’une petite pêche à la traîne.

Durée : demi-journée

enbateau-îlesaintemarie-madagascar-3

LA BAIE DE MANOMPANA

Une demi-heure de bateau et nous arrivons aux abords de la baie de Manompana, comme les corsaires qui venaient autrefois s’y abriter en cas de cyclone. Cette baie recèle en effet un abri parfait contre les tempêtes, de loin le meilleur de toute la côte Est de Madagascar.
La passe est facile, et une épave en borde le nord ; une fois rentré dans le lagon, c’est l’émerveillement !
Un lagon bleu-vert, puis un petit cap ourlé de sable après lequel on découvre le fameux abri : un bassin parfait bordé de mangrove, et pas une ride sur l’eau même par grand vent.
Puis le bateau glisse doucement vers le fond de la baie, aussi nommée baie de Tintingue. Joli nom n’est-ce pas ?
Nous accostons près du ponton du gite local, un charmant endroit tout simple, de bois et de chaume vêtu.
Avant le déjeuner, la visite du village nous fait découvrir un havre de paix. La sabreuse piste qui le traverse (3 jours de 4X4 pour y arriver depuis Tamatave) dessert une multitude de cases et petites boutiques.
Après un repas de poisson, calamar ou crabe, accompagné d’un riz rouge local succulent, baignade ou sieste sous un palmier bienveillant.
En début d’après-midi, nous reprenons notre bateau pour rentrer à Sainte Marie, avec un petit détour par la Pointe à Larrée, presqu’île qui se détache de la Grande Terre au point le plus étroit du canal de Sainte Marie, à peine 4 km.

Durée : la journée

excursionsjournée-îlesaintemarie-madagascar-2

LA RIVIÈRE D’ANOVE

Après une traversée de ¾ d’heure en bateau pour atteindre la côte Est de la grande île, Madagascar, nous atteignons l’embouchure de la rivière Anove. Le passage s’annonce un peu difficile pour trouver la passe et ne s’échouer ni sur le rivage, ni sur les caillasses qui bordent l’autre bord de l’embouchure. C’est le début de l’aventure, le petit frisson …
Mais c’est sans encombre et sans difficulté majeure que notre pilote s’engage dans l’une des plus belles rivières de l’Est. Son bras est aussi large que ceux de la Loire ou de la Seine. Impressionnant paysage vierge tout le long de notre périple fluvial où nous découvrons des espèces végétales intactes comme le Pandanus, arbre exploité pour le tressage des nattes, des bambous immenses, des girofliers dont les feuilles se couvrent d’or sous le soleil.
Au détour d’un méandre, une cinquantaine de canards sauvages et de sarcelles pataugent et ne semblent pas connaître le danger humain. Les bécasses et bécassines se cachent sous les feuillages du rivage, il n’y a plus aucun bruit…
Nous avançons doucement le long de la rivière, des tâches roses s’éparpillent dans les arbres, ce sont des lianes « paederia » et plus loin de magnifiques
Cyperus Prolifer de la famille du papyrus, verts «pétants» plongent leurs pieds dans l’eau douce tout près des «oreilles d’éléphant ».
Ces dites oreilles possèdent des vertus médicinales. On brûle leur pétiole et l’eau ainsi chauffée qui en sort désinfecte les plaies. Mais la couverture marron qui leur protège les pieds sert aussi pour l’artisanat, chapeau ou natte sont tressés grâce aux fibres. Lors du dernier violent cyclone « Yvan » qui s’est abattu sur l’île, le tubercule servait de nourriture.Soudain s’envole un héron-crabe, blanc quand il vole et dès qu’il se pose il devient beige à se confondre dans la nature. Des martins-pêcheurs regardent notre ligne derrière le bateau en espérant que nous remontions un tilapia, ou des petits mérous, voire un « kabocho » ou un poisson-ventouse.
Quelques pirogues passent chargés de feuilles de giroflier, nous nous arrêtons au village pour acheter des citrons « gas » et des citrons « vaza ».
Après un dernier méandre, nous arrivons au pied de cascades infranchissables, au bord des quelles se niche un village perdu, sans même une piste pour le desservir. Et pourtant … plus d’un millier d’habitants, une école, une mairie, et des gens tellement gentils et contents de leur sort !
Après un bain dans les cascades et un bon pique-nique, nous redescendons la rivière pour atteindre la mer et regagner Sainte-Marie tout éblouis de cettejournée.

Durée : une journée, en ayant une journée de marge en cas de météo défavorable l’après-midi.

enbateau-îlesaintemarie-madagascar-5

NOSY ATAFANA : Une île aux mille couleurs

Sur la côte Est de Madagascar, située en face du village de Sahasoa, cette petite île de 1 000 ha se compose en fait de trois îlots entourés d’une barrière de corail, véritable récif frangeant submergé.
Outre ses plages mirifiques, la mer turquoise abrite un véritable parc marin (réserve naturelle protégée.). On peut découvrir diverses espèces de très beaux coraux et de poissons tropicaux, plein de petits capitaines et des mérous assez gros dans très peu de profondeur et ce, à proximité des tombants.
Le plus grand des trois îlots, Nosy Atafana, est le refuge des roussettes qu’il est interdit de chasser. C’est également le lieu de reproduction de différents oiseaux terrestres comme les hérons noirs ou blancs et d’autres oiseaux de mer.
La nature est préservée sur la partie terrestre et seul un gardien y séjourne et vous servira de guide. Pique-nique sur la plage ou déjeuner à Sahasoa.
Dans toute cette zone, vous pourrez également apercevoir les tortues marines ou les dauphins d’août à septembre et évidemment les baleines à bosses qui se reproduisent dans la baie d’Antongil de fin juin à mi-octobre.
Vers 15h00, nous repartons vers Antanambe pour y dîner et dormir dans un gîte simple et chaleureux, au bord d’une plage et d’une baie paradisiaques.
Retour à Sainte-Marie le lendemain matin.

Durée : une journée et demi

enbateau-îlesaintemarie-madagascar-6

PÊCHE DE NUIT

Quand le vent du nord se tait, le bateau prend la mer au coucher du soleil pour une pêche de nuit « à la lanterne ». Cette pêche traditionnelle est à la ligne et le plaisir vient quand au bout de l’hameçon les maquereaux étincellent sous le spot de lumière. Une véritable découverte de l’art de la pêche malgache quand la nuit noire s’élève avec la lune. Le lendemain, le chef cuisinier vous préparera
vos maquereaux grillés au barbecue pour une journée aussi belle que la nuit précédente.

Durée : trois heures

enbateau-îlesaintemarie-madagascar-7

 

Share